Nos projets Clinique de basse vision

En 1979, MAB-Mackay a ouvert sa clinique de basse vision qui fut la première clinique spécialisée dans son genre au Canada. C’est le principal point d’entrée et de suivi pour environ 2 000 personnes de tous âges qui reçoivent des services de réadaptation au sein des
programmes pour malvoyants de MAB-Mackay. 

Au-delà de l’évaluation de la vision fonctionnelle, la clinique de basse vision présente des solutions à l’aide d’une technologie qui permet aux individus de continuer la pratique de leurs activités de tous les jours à la maison, au travail et à l’école, comme lire et écrire. Qu’il s’agisse de lire son courrier, ses opérations bancaires, un roman avant d’aller se coucher ou encore ses courriels, ce sont toutes des tâches quotidiennes qui nécessitent différentes technologies et elles sont toutes évaluées en clinique.

Suite à une évaluation en profondeur par un de nos optométriste, le spécialiste en réadaptation développe un programme de réadaptation personnalisé basé sur les besoins et les objectifs du patient.

L’addition dans la dernière année à la clinique de la caméra de tomographie par cohérence optique, une technologie de pointe, a grandement amélioré la qualité des évaluations faites par nos équipes. De plus, le dispositif facilite l’évaluation des clients de la clinique se déplaçant en fauteuil roulant, ou encore de jeunes enfants qui ne peuvent pas s’asseoir sans assistance. « La nouvelle caméra est un instrument fantastique qui présente des photos détaillées et en temps réel de différentes parties de l’œil », explique la Dre Stéphanie Parenteau, une des optométristes à la clinique de basse vision. « Avec cette information essentielle, nous sommes en mesure de fournir de meilleurs soins de santé à nos clients. »

Nous remercions les merveilleux donateurs qui font de cette technologie une réalité, notamment la Fondation de la famille Zeller, la Fondation Felicia et Arnold Aaron, la Fondation Hylcan, M. Stephen Carden, Alcon Canada, la Fondation Whitearn, ainsi que la Fondation Protech.