Tanya

Chaque année lorsque les jours commencent à s’allonger, je suis tout emballée parce qu’on sent que l’été approche, et que cela veut dire que je vais retourner au Camp Massawippi – un de mes endroits préférés.

Je m’appelle Tanya et j’ai 28 ans. Je suis née sans yeux, et je suis aussi atteinte de paralysie cérébrale; il m’est donc difficile de contrôler mes jambes et mes bras. Du coup, je me déplace en fauteuil roulant..

J’avais à peu près 10 ans la première fois où je suis allée à ce camp d’été spécialisé. Je me souviens que j’étais un peu nerveuse puisque c’était la première fois que j’étais loin de ma mère et mon père pendant si longtemps.

J’ai rapidement compris que le Camp Massawippi est un endroit formidable, avec des moniteurs fantastiques et plein d’activités géniales pour les jeunes qui vivent avec une déficience physique. Enfin, je pouvais sortir de mon cadre habituel et vivre les mêmes expériences que les enfants dits « normaux » pendant l’été!

Au camp, j’ai l’occasion d’être plus indépendante et de décider moi-même de ce que j’ai le goût de faire ou non. Il y a tant d’activités à faire dans une journée. J’aime particulièrement le programme de danse : c’est extraordinaire de bouger les bras et les jambes au rythme de la musique. C’est aussi génial d’être dehors en pleine nature et de sentir le soleil sur mon visage et le vent dans mes cheveux. Puis, à la fin d’une longue journée, j’adore m’installer autour du feu de camp, chanter des chansons et passer de bons moments avec mes amis (anciens et nouveaux).

Quand j’étais petite, je m’ennuyais l’été. Je passais la plupart du temps à l’intérieur. Parfois, ma grand-mère ou une gardienne m’amenait me promener dans le quartier.  Tout a changé quand je suis allée au Camp Massawippi.

Ce que je préfère par-dessus tout, c’est passer du temps au bord de l’eau. J’ai même appris à faire du ski nautique! La première fois, j’étais un peu nerveuse, mais j’étais contente et fière de savoir que je pouvais essayer quelque chose de nouveau que personne d’autre de ma famille n’avait fait auparavant, pas même mon jeune frère qui essaie tout! C’était tellement amusant que j’ai crié de plaisir tout au long. On aurait dit que je volais!

Je n’oublierai jamais la fois où ma mère, mon père et ma grand-mère sont venus me rendre visite au camp et m’ont vue faire du ski nautique. Ma mère a pris des photos à partir du bateau, tandis que ma grand-mère m’a regardé du bord de l’eau (puisqu’elle a peur de l’eau). Ils étaient si fiers de moi, cela m’a vraiment fait plaisir. J’étais très fière d’être capable de pratiquer ce sport.

Grâce à mes parents qui font beaucoup de sacrifices pour moi tout au long de l’année, ainsi qu’aux donateurs généreux du Camp Massawippi, je peux passer une partie de l’été comme les autres enfants : dehors avec des amis à vivre des expériences dont je me souviendrai toujours.

Tanya
Heureuse et fière campeuse de longue date