Qita

Imaginez si tout endroit public et toute réunion familiale vous faisaient l’effet d’un mauvais concert rock.

Si vous, ou une personne de votre entourage, perdiez soudainement l’ouïe et sentiez le monde se refermer autour de vous, vers qui vous tourneriez-vous ?

Il y a dix ans, j’ai soudainement commencé à perdre mon audition de façon inexplicable. Vous n’aurez aucun mal à vous imaginer, en tant que jeune mère de deux enfants, et en début de carrière comme enseignante, j’ai vécu une expérience dévastatrice. Au fil des semaines et des mois, mon audition continuait à se détériorer.

J’ai commencé à éprouver des difficultés à comprendre ce que les gens disaient autour de moi. Je ne peux qu’imaginer à quel point la situation devait être à la fois effrayante et frustrante pour mes filles, surtout pour celle de deux ans qui ne parlait pas très bien encore. La situation devenait de plus en plus bouleversante alors que je ne pouvais plus suivre les conversations téléphoniques. C’était aussi devenu très difficile pour moi d’entendre les questions que me posaient mes étudiants du CÉGEP.

Cette déficience invisible me dépossédait de ma capacité de fonctionner et de mener une vie normale.

Je ne pouvais plus parler au téléphone, sortir au restaurant avec mes amis, ou même regarder un film sans sous-titres. Puisque je ne pouvais plus enseigner qu’à temps partiel, nous n’avions plus les moyens de garder notre maison et avons dû déménager. Tous les domaines de ma vie étaient sous tensions, et je me suis complètement découragée.

J’étais tellement soulagée et réconfortée d’avoir pu trouver le MAB-Mackay.

Plus le temps passait, plus j’avais du mal à me sentir bien dans ma peau. Comme jeune femme, je ne me sentais plus à mon avantage avec mes appareils auditifs. Pire encore, je me sentais incompétente.

Les membres de l’équipe fantastique de professionnels que j’ai rencontré là ont bien compris les défis auxquels je faisais face. Ils m’ont offert leur support à bien des niveaux, à commencer par les examens auditifs, les conseils en stratégies de communication, et enfin avec l’utilisation d’un téléphone adapté et d’équipements spécialisés.

Le MAB-Mackay m’a aussi fourni une foule d’information, des conseils d’orientation, des leçons de lecture labiale, des stratégies pour communiquer avec ma famille et mes amis, et des renseignements sur les implants cochléaires. J’ai alors commencé à me sentir plus confiante, enfin outillée pour mieux comprendre les gens autour de moi. Ils m’ont fait prendre conscience que je n’étais pas seule.

Recevoir le soutien et l’empathie du MAB-Mackay m’a permis de faire le bout de chemin qu’il me fallait avant de pouvoir accepter ma perte auditive et aller de l’avant.

En me concentrant sur ma passion pour la transmission des connaissances et du plaisir d’apprendre, j’ai récemment ouvert mon atelier-boutique de céramique. Aujourd’hui, j’enseigne la céramique et je produis pour la vente au détail, ce qui me permet de contourner ma déficience. J’ai appris à aimer le silence, la méditation, le yoga, et le processus magique de la céramique et de l’art utilitaire.

Sans le MAB-Mackay, je ne sais pas où j’en serais. Même après toutes ces années, je compte encore sur ma merveilleuse équipe de soutien pour leurs conseils et leur empathie. Ils m’ont appris que je n’étais pas réduite à ma déficience auditive et qu’elle n’avait pas non plus à interférer avec mon bonheur.

Avec mes plus sincères remerciements,
Rita Reindler