James

Il y a environ 30 ans, durant une visite routinière chez mon ophtalmologiste, j’ai appris que je perdais la vue. Malgré quelques tentatives chirurgicales, j’ai perdu la vue en l’espace de 18 mois.

Tout d’un coup, les gestes quotidiens, comme me verser une tasse de café, mettre de la pâte dentifrice sur ma brosse à dents, signer un chèque ou verrouiller la porte de la maison, sont devenus des gestes ardus. Je ne pouvais plus lire les quotidiens et je devais faire attention lorsque je marchais parce que j’avais peur de trébucher ou de perdre pied.

Les tâches simples que je tenais pour acquises sont devenues de vrais défis.

J’avais peur et je ne savais pas ce que l’avenir me réservait.

Même si j’avais toujours une vision résiduelle, on m’a dirigé vers l’Association montréalaise pour les aveugles – maintenant le Centre de réadaptation MAB-Mackay. À l’époque, le soutien des donateurs m’avait permis d’obtenir l’aide dont j’avais besoin afin de progresser dans la vie et il en va de même aujourd’hui.

Grâce à votre générosité et à celle de tant d’autres, le MAB-Mackay est là tous les ans pour moi et près de 5 000 autres clients et leur famille. Le Centre aide des personnes qui sont aveugles ou qui ont une déficience visuelle, qui sont sourdes ou qui ont une déficience auditive, ainsi que des bébés et des enfants qui éprouvent des déficiences neuro-motrices.

Chaque don que vous faites à la Fondation MAB-Mackay transforme des vies. Laissez-moi vous démontrer la différence que vous faites dans la mienne.

Au début, le personnel du MAB-Mackay m’a accompagné au travail et m’a enseigné des stratégies afin de maintenir ma productivité. Ils m’ont également appris des habiletés en soins personnels et des techniques de gestion du foyer, notamment faire preuve de pratiques sécuritaires et adéquates dans la cuisine. Dans le cadre de mes cours de cuisine, je devais faire le déjeuner pour un groupe de personnes. Il s’agit de toute une besogne lorsque l’on ne voit rien!

Le jour où l’on m’a remis ma canne blanche, j’ai vraiment compris que ma cécité serait permanente.

La réalité selon laquelle je serais non-voyant pour le restant de ma vie m’a frappé au moment de ma remise de diplômes à la suite de ma formation en orientation et en mobilité.

Toutefois, le MAB-Mackay m’a préparé à y faire face à de nombreux niveaux. Je n’oublierai jamais le sentiment de fierté ressenti la première fois que j’ai pris le train seul de la maison jusqu’au travail au centre-ville.

Votre prochain don rendra des formations sur les habiletés essentielles possibles pour d’autres clients du MAB-Mackay.

Je ne peux pas dire que mon périple s’est fait sans heurts. Il y a eu des moments de désespoir, de colère, de peur et de tristesse qui ont accompagné ma perte de vision. Cependant, le MAB-Mackay a joué un rôle premier plan afin de m’aider à acquérir de la confiance en mes habiletés. On m’a encourag à continuer à réaliser mes rêves.

Grâce à votre soutien et au MAB-Mackay, je suis devenu un mari, un père et un professionnel accompli.

Je suis fier de dire que je suis marié depuis presque 40 ans et j’ai deux merveilleuses filles. J’ai obtenu un MBA et j’ai un emploi enrichissant au sein d’un transporteur aérien dans le cadre duquel j’effectue la coordination détaillée de projets et la gestion d’une équipe de jusqu’à 20 personnes. Sans le MAB-Mackay, j’ignore où je serais rendu. Et je me fierai toujours à sa merveilleuse équipe afin d’obtenir des conseils et des soins.

Je suis la preuve incarnée de ce que représente le MAB-Mackay : De vraies personnes, de vraies histoires, de vrais succès. Vous pouvez changer bien des vies comme la mienne en faisant un don à la Fondation MAB-Mackay aujourd’hui.

Merci de m’avoir donné l’occasion de vivre une vie empreinte de dignité et de respect et de n’avoir pas permis à la cécité de devenir un obstacle à mon bonheur et à mes succès.

Merci de soutenir le MAB-Mackay!